Le Prix de la Matinale de l’ENS est décerné par de jeunes normaliens désireux de rapprocher le champ universitaire de la production littéraire contemporaine. Il vise à récompenser un roman de la rentrée littéraire dont l’auteur a su faire preuve d’audace, qu’elle soit surannée ou subversive. Cette audace passe notamment par la remise en valeur contemporaine de la marge : plusieurs écrivains ont ainsi donné la voix dans leurs romans à des personnages situés en périphérie de l’histoire ou du monde, leur conférant par là une singularité propre, et ce, à travers une écriture subtile, puissante, et surprenante.

 

Cette première édition a pour parrain l’écrivain David Lopez, lauréat du prix du livre Inter pour son premier roman, Fief, paru aux éditions Seuil.


Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *